Home / Guerre raciale / Belgique : la voiture du Roi des Belges attaquée par des « jeunes » après la mort d’Ibrahima lors d’une interpellation

Belgique : la voiture du Roi des Belges attaquée par des « jeunes » après la mort d’Ibrahima lors d’une interpellation

Leutnant
Démocratie Participative
14 Janvier 2021

 

Les dernières nouvelles de la Belgique démocratique, inclusive et multiculturelle.

En Belgique, on appelle ça « une manifestation ».

Le roi des Belges a failli être lynché.

Le Soir :

Environ 400 manifestants, selon une première estimation de la police sur place, se sont ressemblés mercredi près du commissariat de police, rue de Brabant, non loin de la gare de Bruxelles-Nord, en réaction au décès du jeune I.B. (23 ans), survenu samedi soir à la suite de son interpellation par la police.

Une partie du groupe de manifestants, soit une centaine de personnes, s’est désolidarisée de la manifestation avant d’être contenue par les forces de l’ordre, à la sortie d’un tunnel donnant sur la place du Nord, dans un climat assez tendu, marqué par des jets de projectile et l’utilisation de fumigènes. Des manifestants ont crié « police, assassins ».

Enfin, alors qu’il avait quitté le Palais royal et rentrait vers le château de Laeken, mercredi vers 17 h 45, le Roi s’est retrouvé quelques instants aux abords de la manifestation. Sa voiture a été coincée derrière le cordon de police, donc pas du côté des manifestants, mais bien dans la trajectoire des projectiles qu’ils lançaient vers les forces de l’ordre. Des pierres ont dès lors atteint la berline royale alors que Philippe était à bord. Sans que les auteurs des lancers ne l’aient a priori aperçu.

Pour une fois, la haute société peut apprécier les joies de la diversité.

Commentez l’article sur EELB.su