Home / Les dernières actualités / La rappeuse Azealia Banks déterre le cadavre de son chat, le fait bouillir avant de le manger lors d’un rituel de sorcellerie

La rappeuse Azealia Banks déterre le cadavre de son chat, le fait bouillir avant de le manger lors d’un rituel de sorcellerie

Captain Harlock
Démocratie Participative
13 Janvier 2021

Les Blancs qui écoutent du rap négroïde finiront par dévorer leurs chats lors de rituels vaudous.

Littéralement.

CNews :

La rappeuse Azealia Banks est au cœur d’une nouvelle fois polémique sur les réseaux sociaux mardi après s’être livrée à un rituel de sorcellerie, pour le moins écœurant.

Sur Instagram, la star s’est ainsi filmée en train de déterrer le cadavre de son chat Lucifer, mort il y a quelques mois. Les internautes ont pu ainsi apercevoir la dépouille de l’animal. «Le chat est dans le sac !», peut-on l’entendre dire, en riant en arrière-plan.

Azealia Banks a ensuite fait bouillir le cadavre dans une imposante casserole, contenant également une étrange substance. En procédant à ce «rituel», le but était de ramener son chat à la vie.

Les images insoutenables ont évidemment suscité la polémique sur les réseaux sociaux, ses fans évoquant leur écœurement, et même leurs inquiétudes sur l’état mental de la rappeuse.

Depuis, les vidéos ont été supprimées. Il ne reste qu’une photo, postée en story, sur laquelle on peut apercevoir le crâne d’un animal – vraisemblablement le chat – entouré de multiples objets, du champagne, du parfum, un crucifix…

Rien d’anormal ici.

Cette reine noire renoue simplement avec l’héritage de ses ancêtres même si la Veuve Clicquot et le Chanel sont des appropriations culturelles récentes en réparation de l’esclavage.

Si vous avez un problème avec ça, vous êtes le problème.

Tout ceci me conforte dans l’idée que les choses ne peuvent qu’aller dans la bonne direction en France, le deuxième pays qui produit et consomme le plus de rap au monde.

Nous avons tellement de reines noires françaises qui ne demandent qu’à éclore sur la scène hip hop; ce n’est qu’une question de temps avant que les rituels de sorcellerie vaudoue ne deviennent totalement mainstream.

J’ai hâte.

Commentez l’article sur EELB.su