Home / Décryptage / L’année 2021 sera bien pire que l’année 2020 – et elle commence par la purge totale de l’internet et un confinement total

L’année 2021 sera bien pire que l’année 2020 – et elle commence par la purge totale de l’internet et un confinement total

Captain Harlock
Démocratie Participative
13 Janvier 2021

Vous êtes à droite sur l’illustration

L’année 2021 sera pire –  bien pire – que l’année 2020.

Il est temps de faire un point de la situation.

Nous sommes tous dans un système unique et ce système est américano-centré – avec l’UE et l’Australie comme protectorat. La France dans ce système est l’équivalent de ce qu’était la Gaule dans le système romain. C’est la meilleure comparaison possible. Pour les besoins de l’administration des territoires, nous avons une sorte de gouvernement autonome situé à Paris qui est à peu près aussi autonome que le gouvernement régional catalan en Espagne.

Dans ce système, la chose la plus importante politiquement est l’élection du futur président américain. D’ordinaire, ça n’a aucune importance puisque la Maison Blanche est en pilotage automatique. Mais avec « l’accident électoral » que fût Trump en 2016, le système a traversé une sérieuse crise interne qu’il a résolu par la désinformation à grande échelle, l’insurrection raciale, la fraude et maintenant la reprise en main

Cette phase nous amène à la purge complète de l’internet pour empêcher que l’opposition ne se réorganise. Après l’échec du 6 janvier, les choses se mettent très vite en place dans ce domaine. En ce qui concerne les réseaux sociaux, il ne reste plus que Gab.com pour assurer l’intérim avant de pouvoir basculer vers un réseau social totalement crypté et décentralisé. C’est pour ça que j’en fais la promotion.

Apple, Microsoft, Google et Amazon ont envoyé un message très clair avec la mise hors ligne de l’application Parler : une entreprise numérique qui tolère la présence des populistes sera débranchée. Très peu d’entreprises peuvent se permettre un tel scénario compte tenu des moyens à investir pour construire sa propre infrastructure. Nous sommes devenus collectivement radioactifs, que ce soit en Amérique du Nord ou en Europe. Sauf peut-être en Pologne ou en Hongrie. Pratiquement aucune boîte digitale ne voudra être à proximité de nous, un simple soupçon suffisant pour être atomisé par le cartel techno-oligarchique de la Silicon Valley.

Gab est une bonne option dans le moment parce que c’est la seule option. Mieux une option que pas d’option. L’avantage, c’est que tant que Gab tient debout, le contenu ne sera pas censuré.

En France, la purge a lieu depuis plusieurs années maintenant. Avec la traque à grande échelle aux USA, il est logique qu’elle s’intensifie.

La réponse de la juiverie hexagonale va inévitablement consister à bloquer Gab sur le territoire français, tout comme Democratie Participative est régulièrement bloqué en France. La seule façon de contourner ça est de recourir à un VPN (et à TOR, comme souvent expliqué).

De toute façon, il faut désormais intégrer que l’internet libre n’existe plus.

Nous sommes dans l’état d’urgence perpétuel

Comme la France est une province de l’empire, l’élection du futur empereur à Washington est considérée par notre caste dirigeante locale comme un moment critique. Nous allons donc tous être internés à domicile le temps que la nouvelle administration impériale soit officiellement intrônisée et qu’elle procède au nettoyage de l’opposition interne. Cela devrait s’étendre jusqu’en mars ou avril.

L’excuse, c’est bien entendu cette panique sanitaire orchestrée par les médias. Le système a eu des années pour se préparer à ce qui vient et il va à présent déployer tous ses moyens.

D’ici là, il faut que la plèbe soit très étroitement surveillée. Y compris vous, chez vous, même au fin fond de l’Auvergne.

Je ne serais pas surpris si le troisième confinement est décrété d’ici au 20 janvier, le jour de l’inauguration de Biden. Vous avez Castex qui essaie de faire peur aux gens en parlant d’Apocalypse virale imminente, la même qui ne se matérialise pas depuis 10 mois.

Le FBI évoque d’ailleurs des « troubles » violents en prévision du 20 janvier.

BREAKING : Des manifestations armées sont prévues dans les 50 capitales des États et au Capitole américain à partir de cette semaine et au moins jusqu’au jour de l’inauguration, selon un bulletin interne du FBI obtenu par @ABC News.

Je ne sais pas si ce sont des manifestations organiques ou non.

En revanche, le gouvernement fédéral américain entend bien s’en servir pour finaliser le contrôle complet des populations. Comme le 11 septembre 2001 mais cette fois c’est explicitement tourné contre la population blanche. La classe moyenne blanche est la classe révolutionnaire que craint le système en raison du potentiel politique qui est la sienne. L’objectif de la détruire totalement.

Ils vont gonfler artificiellement le discours sur la « menace suprémaciste » et le « terrorisme blanc » pour faire passer les lois de surveillance dont ils ont besoin. En plus de cette absurde « pandémie », évidemment.

Quoi qu’il arrive, le programme de restructuration de l’économie occidentale ne va pas s’arrêter. La baisse du niveau de vie en Occident est méthodiquement organisée sous couverture d’état d’urgence sanitaire. Pour le système, il s’agit de gérer l’iuévitable faillite sur les dettes publiques et privées sans perdre le contrôle politique et financier.

Il y a des gens qui doivent tout perdre dans ce processus et ces gens sont ceux qui appartiennent à la classe moyenne blanche.

Les élites globales recrutent massivement des allogènes à bas QI en maintenant les frontières grandes ouvertes pour mettre des dizaines de millions d’auxiliaires sur le terrain afin d’y tenir la rue, constamment nourris en propagande antiblanche par les médias juifs. L’idée est de paralyser les travailleurs blancs tandis qu’on les pille intégralement et qu’on les plonge dans un état de surveillance généralisé.

Tout ça est une mécanique sémitique bien huilé.

C’est autant une guerre de classe qu’une guerre de races et elle est patiemment mise en œuvre par les juifs, que ce soit ceux de Wall Street ou de la Silicon Valley.

Ou de Paris.

Nous sommes résolument entrés dans la phase révolutionnaire.

A partir de l’élection officielle du fantoche Biden, tout va devenir beaucoup plus brutal. Ce que je prêche inlassablement ici depuis des années se matérialise enfin sous les yeux des plus des incrédules.

En plus de votre survie économique, vous devez veiller à assurer votre survie tout court. Pour ça, vous devez devenir anonyme.

Vous devez avoir un VPN.

Vous devez utiliser TOR.

Vous devez utiliser Signal (smartphone) ou Session (PC).

Vous devez utiliser une messagerie email cryptée.

Vous devez utiliser Monero pour déplacer votre argent.

Vous devez également sortir le plus gros de votre épargne de l’Union Européenne tout de suite, si vous en avez une substantielle.

J’ajoute que vous ne devez pas vous affilier à une structure politique officielle. Oubliez totalement cette époque-là. Tout ce que vous faites, vous devez le faire de manière souterraine et non-officielle. Aucune signature, aucune action revendiquée, jamais. Les revendications sont autant d’arrêts de mort. Le jour vous êtes monsieur tout le monde, la nuit vous êtes un ennemi fanatique des juifs et de leur projet démoniaque.

Bref, vous devez évoluer sous les radars du système.

Commentez l’article sur EELB.su