Home / Décryptage / Torturé par les juifs sur Europe 1, Laurent Nuñez annonce de nouvelles mesures légales pour faire taire Democratie Participative!

Torturé par les juifs sur Europe 1, Laurent Nuñez annonce de nouvelles mesures légales pour faire taire Democratie Participative!

Captain Harlock
Démocratie Participative
04 Janvier 2021

 

Vous vous souvenez peut-être de Laurent Nuñez. C’est l’ancien bras droit de Castaner, du temps où il était ministre de l’Intérieur. C’était peu avant que Castaner ne démissionne pour avoir voulu s’agenouiller en signe de soumission à la race noire dans la cour de son ministère dans le but revendiqué d’humilier les policiers français.

Castaner était toujours accompagné de Laurent Nuñez car Castaner n’avait aucune idée de ce qu’il devait faire.

Les observateurs ont régulièrement relevé que durant tout le temps où ce tandem occupait le ministère, Castaner et Nuñez passaient le plus clair de leur temps dans les synagogues de France. Ils ont ainsi animé ensemble une émission intitulée, « Une semaine, une synagogue ».

Laurent Nuñez est très explicite sur le fait que son but personnel dans la vie est de contribuer à la domination juive sur le monde. C’est quelque chose qu’il explique en long et en large, sans timidité. Il tweete même en hébreu, se mettant en scène avec une kippa tout en expliquant confusément que le scepticisme quant à la politique raciale israélienne de réduction en esclavage des enfants arabes relève de la « folie ».

Il parle aussi « des conspirations », sans donner plus de détails.

Je ne sais pas s’il parle de la conspiration juive mondiale qui est chaque jour plus visible. Comme je le disais, c’est très confus.

Toujours est-il que Laurent Nuñez consacre sa vie professionnelle à la réalisation du but fondamental du judaïsme qu’est la domination juive mondiale.

Dominer les goyim par l’usure est annoncé textuellement dans la Torah et les juifs prennent ça très au sérieux.

Après le départ de Castaner, Emmanuel Macron – qui consacre également sa vie à la victoire finale des juifs – a nommé Laurent Nuñez à la tête d’une structure dédiée à « l’anti-terrorisme ».

Vous ne serez pas surpris de découvrir que l’anti-terrorisme, tel que défini aujourd’hui par le gouvernement français, ne concerne pas vraiment le terrorisme, c’est-à-dire les musulmans  qui tuent des Français innocents et que l’Etat Français naturalise par centaines de milliers chaque année. C’est beaucoup plus large que ça. Pour faire simple, disons simplement que le terrorisme est aujourd’hui défini par les autorités comme tout ce qui peut faire obstacle, à un degré ou à un autre, au triomphe final des juifs.

Evidemment, ce n’est pas ces termes que les choses sont exprimées mais pour qui sait décrypter les manœuvres des juifs, c’est ce dont il est question.

Sur ce, Laurent Nuñez était hier sur Europe 1 pour répondre aux questions du journaliste juif Mickaël Darmon qui l’a longuement interrogé sur l’engagement du gouvernement pour la victoire finale des juifs. C’était une sorte de débriefing.

Forcément, en 2021, quand on évoque la question de la victoire finale des juifs en France, Democratie Participative atterrit inévitablement sur la table des discussions.

Je reconnais à Laurent Nuñez sa franchise sur le sujet. « Nous allons faire beaucoup plus au niveau européen pour éradiquer Democratie Participative, j’en ai pris l’engagement formel auprès du Grand Rabbin de France! » déclare Nuñez, un peu craintif face à un Mickaël Darmon plus que sceptique (à partir de 23:00′).

A la décharge de Laurent, il est assailli du matin au soir par des nuées de juifs fanatiques qui le pressent d’agir. Sans parler des ministres, eux-mêmes harcelés par les juifs. « Le site est encore en ligne, Nuñez ! Nous allons finir par penser que vous êtes un antisémite, Nuñez ! – Oy Nuñez ! le site, Nuñez, le site ! Seriez-vous complice d’une nouvelle Shoah ? Nuñez, seriez-vous un nostalgique d’Isabelle la Catholique, avec ce nom de famille ?! ».

Même s’il est convaincu de la nécessité de la victoire juive contre l’humanité, Laurent n’en reste pas moins conscient de l’extrême dangerosité qu’il y a évoluer au milieu de ces sémites agressifs. C’est une position très inconfortable, incontestablement. Les nerfs de Laurent sont mis à rude épreuve par ces juifs, vous pouvez me croire.

En tout cas, cette discussion sur Europe 1 s’est déroulée au milieu d’autres échanges qui rendent à dessein le tout extrêmement confus pour l’auditeur non-circoncis. Nous nous retrouvons au milieu d’une discussion relative au terrorisme, bien que notre seule activité consiste à faire des blagues sur les juifs – et aussi les noirs.

Donc, le terrorisme est vraiment un concept hébraïque très large où tout et n’importe quoi sont mélangés. Et les services gouvernementaux doivent répondre à la liste de commissions que les juifs leur présentent en permanence, comme a dû le faire Nuñez hier, sur Europe 1.

A cette occasion, il a dénoncé avec virulence les Français vivant à la campagne, puisque les juifs ont maintenant ces gens-là dans le nez, si je puis dire.

« Des gens vivent à la campagne! » s’est indigné Nuñez, citant une longue analyse de Jean-Yves Camus pour appuyer son propos.

[Il vaut la peine de préciser que Jean-Yves Camus est une personne qui porte la kippa chez lui lorsqu’il s’exprime sur le fascisme.]

Apparemment, les Français qui vivent à la campagne représentent un danger s’ils s’intéressent au camping sauvage, à la randonnée et à la chasse et qu’ils ne veulent pas vivre au milieu des nègres ou des musulmans. Cela représente quand même beaucoup de gens mais les juifs sont persuadés que ces gens – qui du point de vue juif sont surtout des Blancs – vont vouloir les assassiner, à un moment ou à un autre.

Sur la base de plusieurs millénaires d’histoire, les juifs semblent être parvenus à la conclusion qu’au bout d’un certain temps, les populations exploitées par la juiverie se soulèvent contre son joug et se livrent à des pogroms aux allures de guerre de libération.

En dernière analyse, toutes ces discussions ne sont qu’une complexification volontaire d’un seul et même sujet : la volonté des juifs de détruire tout ce qui peut représenter un obstacle à leur soif illimitée de pouvoir.

Les juifs utilisent des mots différents pour qualifier une seule et même chose : ceux qui font de l’ombre à leur pouvoir. Qu’il s’agisse de « l’ultra-gauche », de « l’ultra-droite », des « islamistes », des « Gilets Jaunes » et plus récemment des « survivalistes ».

En tout cas, l’année 2021 démarre résolument sous l’angle de la résistance à cette tyrannie juive.

N’hésitez pas à nous envoyer quelques shekels par Monero, si vous voulez nous aider face aux plans machiavéliques de ces juifs pour empêcher les gens de s’exprimer librement :

4BBFd6nKXEd6LXUgTQxesu9ayEFf9hc3aj4R8SQCMMNdixt8TSBgqt8QmJ54Nc3pUVXU9atrHXXtP2uqUjy9azh4MLKV4Xg

Commentez l’article sur EELB.su